Des logements basse consommation qui réduisent vos impôts bioactiveseurope.fr ™

Afin de se rendre compte des réductions fiscales que l'on peut tirer de ce dispositif, il s'avère primordial d'avoir les bons chiffres grâce à une loi duflot simulation. Pour donner un exemple, l'achat d'un logement d'une valeur de 100 000€ donne droit à une défiscalisation d'un montant de 18 000€ pendant neuf ans, soit 2 000€ tous les ans. Outre cette simulation sur la réduction d'impôts, il est recommandé, avant d'acheter, de procéder à la simulation des loyers qui seront perçus. Ceux-ci résultent effectivement des ressources des locataires tout comme de la zone où se situe le bien immobilier. En vigueur depuis 2013, la loi portant le nom de l'ancienne ministre du Logement vise à permettre la construction de cinq cent mille logements nouveaux chaque année, dont environ un quart à destination des familles à faibles revenus.

investir en loi duflot

Les bâtiments doivent en outre satisfaire à des exigences environnementales. Dans le même temps, les personnes voulant devenir propriétaires profitent d'une réduction d'impôt en investissant dans les conditions de la loi duflot. Quelques conditions sont posées pour bénéficier de la défiscalisation propre à la loi duflot immobilier. Tout d'abord, le logement doit être certifié BBC 2005. Le logement est également destiné à être loué avec une durée minimale de neuf ans, avec des montants de loyers plafonnés.

Chaque année, les plafonds de ressources des personnes souhaitant louer sont fixés, ainsi que les zones géographiques concernées par la loi Duflot. La loi duflot logement ambitionne d'inciter à l'acquisition de logements destinés à la location. Le dispositif Scellier est remplacé par cette loi. Dans les faits, tous les contribuables français achetant un bien immobilier neuf ou en phase d'achèvement avant le 31 décembre 2016 bénéficient d'une défiscalisation à hauteur de 18%, celle-ci s'étalant sur 9 ans. Cette défiscalisation peut atteindre 6 000 euros par an.

Il est possible d'acheter deux logements par an, jusqu'à 300 000€. Ces avantages sont en outre cumulables avec d'autres dispositifs telles les lois Malraux et Bouvard. Le plafond total est alors de 10 000 euros..